Les artistes et l’Olympia : une histoire d’amour

L’Olympia est une salle de spectacle qui se trouve dans Paris 9ème et qui peut accueillir jusqu’à près de 1985 spectateurs assis ou encore jusqu’à 2 824 personnes debout. Située à proximité de la place Vendôme et du Palais Garnier, ce haut lieu musical est connu comme étant l’un des plus antiques music-halls de la capitale française. Cette salle de spectacle pas comme les autres est même classée depuis les années 90 au Patrimoine Culturel. Aujourd’hui, c’est quasiment près de 300 événements qui s’y produisent annuellement, et sa notoriété n’est plus à faire ! Quelle est donc l’histoire de l’Olympia et qui sont les artistes qui l’ont le plus marqué.

Tout savoir sur l’Olympia

L’Olympia, c’est avant tout l’ancien, mais également le nouveau : deux légendes à deux ères différentes. Le nom « Olympia » voit le jour à Paris, en 1893. La bâtisse a été construite à l’initiative de Joseph Oller (qui est également l’initiateur de la construction du Moulin Rouge). L’endroit était consacré aux cabarets. Malencontreusement, le choix de spectacle n’a pas fait l’unanimité de la population qui s’en est peu à peu désintéressée. Le lieu est alors devenu dans les années 20 une salle de cinéma. En 1954, suite à des travaux de rénovation et notamment grâce à Bruno Coquatrix, l’endroit est redevenu une salle de spectacle. Après s’être refait un nom, l’Olympia est devenu un haut lieu de musique à Paris, avec à l’affiche des voix célèbres comme Charles Trenet, Aznavour, Barbara, Jacques Brel et Edith Piaf, entre autres. D’ailleurs, c’est cette dernière, grâce à laquelle la salle est remplie durant son retour sur scène, qui a permis à l’établissement de ne pas faire faillite à l’époque.

Cliquez sur ce lien pour mieux connaître l’histoire de l’Olympia ainsi que les artistes qui ont marqué l’Olympia.

Par ailleurs, afin de ne rater aucune sortie des artistes à l’Olympia, une réservation d’un restaurant à proximité est une bonne idée.

L’Olympia d’aujourd’hui

 

L’Olympia est actuellement aménagée entre de nombreux espaces ayant chacun leurs fonctions qui leur sont propres. La salle de spectacle, constituée d’un balcon, d’un parterre et gratifiée d’une parfaite acoustique, est très immense. Avec son espace modulable, le lieu incontournable du music-hall de Paris s’adapte à toute manifestation et vous fera profiter d’une expérience majestueuse. Depuis avril 2019, la salle de billard s’ouvre au public. Celle-ci est classée aux Monuments Historiques. Elégante de par son adorable hauteur sous plafond et intimiste, elle offre deux configurations possibles : debout ou assise. La salle, en plus de recevoir des concerts, est autant privatisable, pour vos événements professionnels. Ses céramiques, ses boiseries et son charme vous émerveilleront certainement. Le Foyer qui possède deux niveaux va vous plonger dans une autre ère grâce à son style Art Déco. L’endroit est entièrement pensé pour des événements divers, réceptions et cocktails.

Cerise sur le gâteau, l’extension peut s’effectuer jusqu’à la Galerie pour davantage d’espace. Le Club est un lieu cosy et plus moderne. De par son bar et sa superficie de 90 m2, c’est la meilleure adresse pour l’organisation d’un cocktail, entre autres.

Quels artistes ont le plus marqué l’Olympia ?

 

Parmi les artistes qui ont marqué l’Olympia, il y a d’abord Edith Piaf. Entre le directeur de l’Olympia et la chanteuse, une amitié forte s’est nouée. Le directeur a aidé cette dernière à ses débuts. L’artiste qui a enregistré dans cette salle 5 albums renvoie la balle en y faisant un spectacle durant les moments économiquement difficiles de l’Olympia.

Ensuite, il y a eu Gilbert Bécaud qui y a chanté 27 fois. Symbole de la programmation, le chanteur fait en 1954 l’ouverture du music-hall et en 1997 sa réouverture. Sans nul doute, l’Olympia est sa salle porte-bonheur. L’artiste est, en outre, un ami très proche du couple Coquatrix.

Il y a eu également Georges Brassens. Le chanteur passe fréquemment (huit fois), dans les premières années, à l’affiche de l’Olympia. Cependant, souffrant cruellement de problèmes des reins au moment de monter sur scène, le Sétois lâche par superstition le boulevard des Capucines pour Bobino.

Il y a eu aussi Henri Salvador dont Coquatrix est l’auteur en 1947 d’un de ses titres les plus connus « Clopin Clopant ». Il a fallu néanmoins attendre 2001 avant que l’artiste octogénaire ne monte sur l’illustre scène.

 

 

Événement professionnel : les pièges à éviter
Comment réussir un événement professionnel ?